Petit ou grand, un jardin qui intègre l’indispensable règle des 3F

Petit ou grand, un jardin qui intègre l’indispensable règle des 3F

Chacun le comprend bien aujourd’hui, la nature a besoin de plus d’indulgence et d’attention de notre part, pas seulement au niveau des changements climatiques, mais bien dans tous les domaines dont celui de la biodiversité gravement en cause depuis quelques décennies. L’usage intempestif de certains pesticides y a sa part de responsabilité, mais pas seulement. Chaque jardinier, ou propriétaire d’un terrain autour de sa maison peut apporter sa contribution en prenant en compte quelques principes simples. Explications !

 

Penser l’espace autour de la règle des 3 F…

La nature a pourvu de très nombreuses plantes de Feuilles, de Fleurs et de Fruits. Végétaux herbacés annuels ou vivaces, arbustes, arbres… le nombre d’espèces concernées est impressionnant et va de pair avec la diversité en espèces animales, des micro-organismes aux insectes, des petits mammifères aux oiseaux. En effet, feuilles caduques, feuilles persistantes, fleurs et fruits sont autant de sources alimentaires pour cette multitude animale, tout au long de l’année, hiver compris. Voire aussi de refuge et de reproduction. Plus votre jardin est riche de feuilles, fleurs, fruits de diverses espèces, quelle que soit la saison, plus vous offrez de possibilités à la faune de se développer et se diversifier.

Cette réalité doit s’accompagner de bonnes techniques de jardinage pour jouer pleinement son rôle. La meilleure de toutes est incontestablement de ne pas vouloir transformer le jardin en espace « aseptisé » ou aucune feuille morte, aucune fleur fanée, aucun fruit « trop » mûr n’a sa place, alors que ce sont de véritables aubaines pour la faune et le sol. Les feuilles et petits débris végétaux qui tombent sont le meilleur engrais et le meilleur amendement pour la terre. En se dégradant ils constituent un milieu riche en divers animaux (dont les indispensables vers de terre) qui eux-mêmes nourrissent d’autres animaux, insectivores par exemple. Vous pouvez accentuer le processus en couvrant toute terre nue d’un « paillage maison » réalisé avec des végétaux broyés (mélange de branchettes, tontes et feuilles mortes). Autre exemple : ne pas tailler avant l’hiver. Contrairement à tout ce qui s’est dit et fait jusque-là, tailler les plantes avant l’hiver c’est priver le petit monde sauvage de ressources potentielles (abris, aliments), et c’est exposer plus fortement aussi les plantes elles-mêmes aux aléas climatiques. Par exemple, les fleurs d’hortensias sèches (que l’on a le droit de trouver très jolies) protègent les bourgeons des tiges sous-jacentes du froid direct, mais forment aussi un couvert « rassurant » pour les oiseaux qui cherchent leur nourriture au sol en hiver.

 

… mais aussi autour de la règle des 3 B, et des 3E !

Respecter un bon équilibre Feuilles, Fleurs, Fruits c’est aussi intégrer « la règle des 3 B », pour réaliser un jardin Biologique, Beau et Bon, et « la règle des 3E » qui vous permet de concilier Écologie, Économies et Esthétique. Un jardin responsable c’est tout cela à la fois, et c’est bien plus facile et peu coûteux à faire qu’on ne le pense souvent. Cela nécessite malgré tout un minimum de connaissances botaniques et écologiques, et un certain sens de l’organisation optimale de l’espace. C’est ce qui passionne d’ailleurs les jardiniers convaincus. Mais vous avez le droit de vouloir un espace riche et beau sans vouloir y consacrer du temps ou vous plonger dans les ouvrages spécialisés ! Tant mieux… il existe des professionnels capables de vous réaliser ce jardin de rêve, à la fois Écologique, Économe et Esthétique, ce sont tous les paysagistes qui s’engagent dans la voie du développement durable. Il existe aussi ces autres professionnels qui peuvent vous conseiller au mieux et vous fournir de quoi faire un jardin Biologique, Beau et Bon, riche en Feuilles, Fleurs et Fruits : ce sont les pépiniéristes, chacun avec ses spécialités, mais tous animés par la passion de la vie en général.

Paysagistes et pépiniéristes travaillent très majoritairement dans les considérations environnementales et dans les tendances actuelles ; en conséquence, ils vous permettent de réussir votre jardin du premier coup, ce qui rend économes leurs prestations et leurs produits.

 

Si vous souhaitez réaliser un jardin simple, mais riche et diversifié

Réaliser un jardin est passionnant et bienfaisant pour le corps et l’esprit. Si vous faites ce choix de le faire vous-même, voici les points clés pour le réussir simplement, pour une surface de 1000 m² environ.

Profiter du pourtour de votre terrain pour réaliser une haie multifonction qui assure la règle des 3 F, avec des oiseaux qui gazouillent, des insectes qui butinent, des fruits pour les confitures et bien d’autres surprises au fil des saisons ! Ayez l’esprit libre et créatif pour votre plan d’implantation : double rang, avancées, bosquets, densification des persistants ou augmentation des hauteurs là où il y a des vis-à-vis gênants, allègement, percements, voire absence totale lorsqu’il y a des dégagements et perspectives à préserver sur l’extérieur. Parfois large de plusieurs mètres, parfois étroite, parfois basse, votre haie se modèle selon l’environnement, occupe l’espace comme un petit « bois » ou au contraire s’efface.

Préservez de grands espaces ouverts au milieu du jardin, ce qui vous permet d’implanter un ou deux très beaux arbres, tels ces magnifiques oliviers en taille nuage, qui sont à la fois sculptures et philosophie. Contraste assuré avec la haie ! Contre la maison, la terrasse fait le lien avec la piscine (de taille raisonnable pour ne pas engendre des frais démesurés d’implantation puis d’entretien). Plus à l’écart, et peut-être abritée par de jolis fruitiers ou arbustes, n’oubliez pas la serre et l’abri qui vont vous permettre de stocker bois et mobilier de jardin, de ranger outils et machines, et bien sûr de cultiver vos semis, vos boutures, vos légumes précoces… ou de protéger vos bacs et jardinières de plantes fragiles en hiver.

Quelles espèces mélanger pour une haie multifonction en climat tempéré ?

Arbustes à fleurs : amélanchier, aubépine, deutzia, feijoa, lilas, néflier, osmanthe, rosier buisson, seringat, sureau, viorne boule de neige, weigélia, lagerstroemia.

Arbustes à fruits comestibles : amélanchier, aubépine, cornouiller mâle, églantier, feijoa (la fleur est aussi comestible), néflier, noisetier, sureau noir.

Arbustes parfumées, mellifères ou aromatiques : buis, chèvrefeuille fragrantissima, éléagnus, lilas, osmanthe, seringat, viorne fragrantissima, laurier sauce.

Arbustes à feuilles caduques : amélanchier, aubépine, cornouiller mâle, cotinus, lilas, néflier, noisetier, rosier buisson, seringat, sureau, symphorine, viorne boule de neige, weigélia.

Arbustes à feuilles persistantes : aucuba, buis, cotoneaster, escallonia, feijoa, fusain du Japon, houx, laurier sauce, laurier-tin, osmanthe, troène du Japon, viorne à grosses feuilles.

Arbustes autres intérêts : Cotinus coggygria (inflorescences plumeuses étonnantes), cotoneaster lacteus et salicifolia, houx, laurier-tin, symphorine, troène (fruits aux couleurs vives, consommés par les oiseaux).

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *