Questions d’aménagement intérieur !

 

La maison est un refuge dans lequel nous passons beaucoup de temps. Nous la voulons donc belle, confortable et pratique, ce qui engendre au fil des ans de petits ou grands travaux pour l’adapter à l’évolution de la famille, à de nouveaux besoins, à plus d’économies… à moins que nous en changions simplement la décoration et le mobilier, ou y adaptions de nouveaux équipements.

Sur ce thème de l’aménagement intérieur, Maison & Jardin Actuels met ici l’accent sur le bien-être et le confort, deux souhaits prioritaires que nous avons tous vis-à-vis de l’habitat. Cela exclurait-il la fonctionnalité ? Aucunement ! En réalité, la fonctionnalité est aujourd’hui sous-tendue dans le bien-être et le confort, deux mots dont le sens à profondément évolué en quelques décennies. Dans la seconde moitié du siècle dernier, la priorité était accordée à l’utile et au fonctionnel, aux dépens parfois (souvent ?) de l’esthétique et du confortable. L’arrivée massive de l’électroménager, notamment, était déjà en soi une grande avancée dans le confort, tout autant que l’évolution positive des modes de chauffage et de l’isolation qui apportaient plus de bien-être. Ces nouveautés pour l’époque étaient de belles avancées.

Tout cela étant devenu « ordinaire », « évident », aujourd’hui bien-être et confort passent plus par des considérations relatives à la santé, au sensoriel, à la sécurité, au ressenti que l’on a de son « chez-soi ». Il nous faut de la lumière, de la paix du corps et de l’esprit, de l’espace, des nuits de rêves, du beau jusque dans nos rangements… et une part d’insolite et d’original aussi.

Symbole même du confort et du bien-être : la salle de bains

Qu’elle soit de bain ou d’eau, ladite salle est la pièce qui a connu la plus grande révolution de ces dernières décennies, suivie de près par la cuisine. Nous y attachons la plus grande attention. Que nous les souhaitions indépendantes ou pas, les toilettes font aussi partie de la logique « salle de bains », et comme pour elle, nous y avons besoin de relaxation et de confort.

Même petite et sombre, elle doit être grande et lumineuse

La salle d’eau ou de bains symbolise la netteté, la propreté, et s’associe aujourd’hui à la lumière, à la clarté. Chaque fois que l’environnement le permet, une véritable ouverture sur l’extérieur est un plus incontestable, que ce soit par le haut avec des puits de lumière ouverts sur le ciel, ou latéralement avec fenêtres et baies donnant sur le jardin ou sur le paysage. De grands volumes sont aussi très appréciables, la pièce étant alors propice à l’usage par deux personnes et apte à recevoir des équipements tels que double vasque, baignoire et douche…

Mais il n’est pas toujours possible de pousser ni d’ouvrir les murs ! Alors… il faut user d’astuces. La clarté s’obtient avec l’usage de couleurs claires et (ou) de lumières adaptées. L’espace semble s’agrandir également par l’usage de ces mêmes couleurs claires, mais aussi avec des miroirs et des parois translucides de douche ou de baignoire. La diversité des mosaïques, carrelages, pâtes de verre… offre d’infinies possibilités de revêtements pour aller dans ce sens tout en donnant le caractère souhaité. Quand l’espace manque, il faut absolument profiter des créations mobilières et équipements sanitaires spécifiquement pensés à cet effet puisqu’ils sont de plus en plus fréquents. Des lavabos et des toilettes moins profonds, des meubles plus plats, des ensembles combinés ultras fonctionnalisés intégrant lavabos et rangements…

 

Quand le confort n’est plus un luxe !

La salle de bains comme les toilettes peuvent accueillir des équipements de grand confort dont on a vite fait d’apprécier les formidables atouts.

La baignoire balnéo : c’est du bien-être à domicile grâce à la mise en œuvre des bulles d’air et de jets d’eau sur la peau et les muscles ; les effets varient selon leur taille et leur vitesse de projection. S’y ajoute par exemple la dispersion des vapeurs d’eau chaude autour du visage et dans les voies respiratoires, du fait des remous. C’est une véritable cure de remise en forme : effets thérapeutiques, détente, relaxation…

La douche hydromassante : une douche, des bulles, de l’hydromassage, de la luminothérapie… peut-être même avec musique intégrée, huiles essentielles, aromathérapie, voilà encore un équipement très bienfaisant, et aux sensations immédiates !

Les toilettes grand confort : présents dans de nombreux foyers en Extrême-Orient, mais aussi en Suisse, par exemple, le système lavant commence enfin sa percée en France, et c’est tant mieux. Difficile d’imaginer plus satisfaisant au niveau de la propreté de nos parties intimes, ni plus confortable aussi. La gamme w.c. lavant est très large, mais avec déjà un bon modèle moyen de gamme, vous pouvez bénéficier des atouts d’un lavage doux et d’un séchage efficace, ainsi que d’un nettoyage impeccable de votre cuvette après usage. Dans le haut de gamme, s’ajoutent des fonctions de mise en service automatique, de l’éclairage, un système aspirant anti-odeurs, la mémorisation des préférences de chaque utilisateur, etc. L’ultra-chic, quoi !

De l’espace, de la lumière, de l’harmonie…

Que faut-il pour se sentir bien chez soi ? Question bien difficile tant le bien-être est l’aboutissement d’une alchimie complexe, parfois longue à percevoir, à maîtriser et à mettre en œuvre. Le fait est que les tendances dans les demandes en habitat neuf permettent de mieux percevoir quelques ingrédients assez communs à la majorité d’entre nous, ingrédients que l’on peut ensuite transposer en partie chez soi à l’occasion de travaux de rénovation.

De la lumière et une sensation d’espace

L’un des plus grands changements de ces 50 dernières années, au niveau de nos attentes pour notre habitat, est l’envie inconditionnelle croissante de lumière. Nous supportons de moins en moins les espaces confinés, les petites pièces sombres, les logements sans grandes ouvertures vers l’extérieur. L’architecture contemporaine traduit parfaitement cette envie avec l’intégration de baies vitrées, puits de lumière, verrières ou fenêtres de toit, grandes fenêtres…

Cette quête de lumière est à mettre en parallèle avec l’envie d’espace, les deux étant le contre-pied parfait des habitats des XIX et XXèmes siècles avec beaucoup de petites pièces plus ou moins mal éclairées. D’abord affirmée par le décloisonnement massif, dans les habitats anciens, ou par la création de grandes pièces cuisine/salon/salle à manger, dans l’habitat neuf, la tendance a commencé à connaître un certain ralentissement à partir du moment ou chacun a compris les limites des trop grands volumes : moins d’intimité pour que chacun puisse mener des activités différentes, des problèmes d’odeur dans tout l’espace du fait de la cuisine…

Le fait de recloisonner n’étant pas forcément très apprécié non plus, la solution est venue avec la géniale idée des cloisons translucides à la manière de certains ateliers d’antan. Souvent appelées verrière d’artiste ou verrière atelier, il s’agit de cloisons vitrées enchâssées dans des armatures métalliques en acier ou aluminium, notamment. Parfois pleines en partie basse (métallique ou maçonnée), ces cloisons sont totales ou accompagnées de portes de même facture, mais offrent toutes les atouts majeurs de laisser passer la lumière, d’agrandir l’espace par rapport à une cloison pleine, et de permettre de se voir. Aujourd’hui, il en existe de nombreux modèles, de l’aspect traditionnel aux formes ultras épurées et contemporaines, avec du sur-mesure qui permet de répondre à tout projet.

 

De la personnalité et de la fonctionnalité

Autre grande tendance affirmée : les besoins de personnalisation et de fonctionnalités personnalisées. Le « meuble » industriel très standardisé n’a plus le vent en poupe. La fonctionnalité y est parfois bonne, mais la banalité est trop grande, même en ayant des possibilités de personnaliser un peu les façades par exemple (couleur, aspect, poignées…). Dans les chambres, à la différence des « bonnes vieilles armoires d’antan » toutes différentes ou presque, les placards muraux à portes coulissantes se ressemblent tous plus ou moins. Pratiques, mais sans charme.

Du coup, la création de meubles sur mesure connaît un succès croissant, de même que les meilleures marques qui se consacrent aux rangements en proposant de vraies personnalisations jusque dans la nature même des matériaux utilisés et en s’adaptant à nos besoins (nombre et dimensions de tiroirs ou casiers, diversité des étagères, longueurs et hauteurs des penderies…, pour un dressing, par exemple). Les accessoires font aussi la différence avec de multiples possibilités pour un confort d’usage total (éclairage automatique, amortissement des fermetures, systèmes coulissants, basculants ou rotatifs pour avoir accès à tout…).

Ces meubles permettent ainsi de s’afficher dans les couloirs, dans l’entrée, à la cuisine ou dans les chambres tout en offrant l’aspect souhaité pour s’accorder à l’ambiance des lieux.

 

Quand les idées manquent !

Puisque réussir un intérieur confortable, beau et pratique est plus complexe qu’il n’y paraît, mieux vaut s’attacher les compétences professionnelles d’un décorateur/agenceur dont le métier est précisément d’intégrer tous les paramètres nécessaires en même temps. Son coût d’intervention est amortit de deux manières :

  • plutôt que de tâtonner, essayer, recommencer ou prolonger longuement votre aménagement intérieur, vous aurez très vite un résultat probant, au moins dans les grandes lignes et dans l’esprit, selon les prestations que vous choisissez,
  • grâce à sa connaissance parfaite des bons partenaires, le décorateur peut vous permettre d’économiser sur les coûts d’achat des meubles et déco ou sur la fabrication d’objets sur mesure

Le décorateur d’intérieur n’impose pas ses goûts, mais porte haut les vôtres en répondant à toutes les questions qui se posent et en y glissant ce lien, ce fil conducteur indispensable pour la réussite du projet et qui s’appelle l’harmonie.

En effet, le premier rôle du décorateur est d’abord de vous apporter un regard nouveau sur vos espaces, leurs forces, leurs faiblesses et leur potentiel. Il vous écoute beaucoup et observe tout autant pour comprendre les lieux et ses occupants, donc les manières de vivre et de percevoir confort et bien-être. Ses compétences lui permettent de vous révéler des manières simples de corriger les défauts d’un lieu ou de son aménagement (en fonction des volumes, dispositions et contraintes). Cette seule fonction peut vous suffire pour débloquer une situation que vous n’arriviez pas à percevoir. Un simple rendez-vous chez vous peut donc vous aider à y voir plus clair pour mettre en œuvre plus facilement ensuite vos propres idées. Mais sa connaissance des matériaux, des matières, des tendances et des nouveautés est un autre grand atout qui lui permet de vous suggérer bien souvent ce à quoi vous n’auriez jamais pensé !

 

Se sentir bien chez soi… de bien des manières !

Le bien-être est souvent en lien avec le confort. Il peut s’agir du confort matériel ou du confort sanitaire et physiologique. Quelques exemples.

 

Une bonne literie pour bien dormir donc pour se sentir bien !

Faire le choix d’une bonne literie est une clé pour être de bonne humeur et reposé. Parmi les erreurs les plus fréquemment relatives à notre literie, il y a la discordance entre matelas et sommier : acheter un très bon matelas pour le mettre sur un vieux ou un mauvais sommier est un très mauvais plan ! En effet, le sommier absorbe plus du tiers des efforts imposés au matelas, et joue le rôle fondamental de régulateur de la ventilation. Sans lui, transpiration et surchauffe garanties ! Puisque le sommier est un élément capital dans la literie, achetez en un de qualité en y adaptant en même temps un matelas répondant à des technologies semblables.

Deuxième erreur fréquente : choisir une literie « moyenne » pour satisfaire en même temps deux personnes différentes dans un couple. Pourtant, loin d’un choix « moyen », différences de corpulence, de physique, de rythmes de sommeil ou de problèmes de santé nécessitent de choisir un sommier répondant individuellement aux pressions exercées. Préférez par exemple un sommier à ressorts ensachés plutôt qu’un sommier à ressorts solidaires.

 

Ces ondes qui peuvent empoisonner l’existence

Au quotidien nous sommes soumis en permanence à de multiples champs électromagnétiques. Certains, naturels, sont essentiels pour notre vie, comme la lumière du soleil, ou la chaleur d’un poêle ou du soleil (ondes électromagnétiques infrarouges) et ne sont pas dangereux, car nous savons de manière innée quand et comment nous y exposer.

À côté, il y a les ondes produites par l’homme, comme ces champs électromagnétiques engendrés par le courant électrique, au niveau de chaque prise, ou divers rayonnements utilisés pour la transmission d’informations, au moyen d’antennes de télévision et de radio ou encore pour la liaison avec les téléphones portables.

La sensibilité aux champs électromagnétiques (CEM) varie d’une personne à une autre et l’électrohypersensibilité est le phénomène qui désigne les personnes souffrant d’intolérance à ces champs. Cette sensibilité varie selon la nature même de ces derniers. Les lignes à haute tension et les antennes relais des téléphones mobiles sont prioritairement les CEM qui suscitent le plus d’interrogations et inquiétudes, mais il y a globalement beaucoup d’inconnu sur l’ensemble des champs.

Alors, de fait, mieux vaut bien connaître tous les champs électromagnétiques qui nous entourent pour adopter les bonnes solutions afin de nous en protéger et de nous sentir bien !

 

S’entourer de beaux équipements pour doubler les plaisirs !

Avoir une salle de sport chez soi, ou un espace de détente et de bien-être est un luxe presque impossible dans l’habitat urbain notamment. Tout autant que s’offrir une piscine d’intérieure.

Pourtant, inutile d’aller en salle de fitness ou de sport au prétexte que les équipements proposés sont trop encombrants et trop quelconques pour s’intégrer dans l’habitat. Si le constat est vrai dans la majorité des cas, mieux vaut savoir que les tendances évoluent et qu’il existe équipements sportifs de haute qualité qui savent se faire discrets chez vous après usage ;  grâce à des astuces technologiques et une sérieuse perte de poids des matériaux utilisés, ils deviennent maniables, peu encombrants, donc faciles à ranger.

Certains se démarquent enfin d’une autre manière, en devenant beaux afin de pourvoir les exposer en plus de les utiliser. Ils deviennent si beaux même à l’esprit de certains fabricants que ces derniers les pensent comme de véritables objets déco avec des lignes et matériaux remarquables… de quoi vous dépenser en beauté.

Il en est de même avec les spas, les saunas, dont certains modèles, déjà très aboutis dans leurs fonctions, sont essentiellement déclinés ensuite selon le critère primordial de leur esthétique. De plus en plus d’équipements de plaisir, de sport ou de bien-être sont ainsi pensés pour quitter la seule fonction utilitaire qui justifiait jusque-là leur existence. Ils peuvent alors s’afficher de manière spectaculaire comme de beaux objets, et définir un certain style intérieur tourné autour du dynamisme, de la condition physique et d’une vision du bien-être tout en restant haut de gamme dans leur fonctionnalité.

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *