« La planète vin n’a de cesse de nous émerveiller : c’est un terrain de jeu infini »

Maison et Jardins Actuels a suivi durant ses quatre années de périple l’extraordinaire aventure Wine Explorer, « quatre années d’explorations, au cours desquelles furent visités 88 pays, de quoi pouvoir affirmer que la planète vin n’a de cesse de nous émerveiller ; c’est un terrain de jeu infini », précise Jean-Baptiste Ancelot, fondateur de Wine Explorer.

Cette première phase à travers le monde entier est depuis peu achevée. La seconde débute, avec d’autres belles perspectives pour tous les amateurs et passionnés de vins. Faisons le point.

 

Wine Explorer, rappel en quelques mots

Partie d’une très pertinente question : « Et si les grands terroirs du vin n’avaient pas tous été découverts ? », Wine Explorer a eu l’audacieuse ambition de parcourir la planète vin dans son ensemble, afin de découvrir de nouveaux terroirs, mieux connaître des pays émergents et visiter des régions en devenir. Ce fut un projet de terrain, avec des rencontres et dégustations afin de repérer des vignerons atypiques, et des vins hors du commun. Très longuement et minutieusement préparé, soutenu par de nombreux partenaires tels que Videlot, Pilote ou DB Schenker… et parrainé par Jean Moueix, directeur général de Pétrus, Wine Explorer est parti en janvier 2004 : Jean-Baptiste Ancelot, accompagné du caméraman Ludovic Pollet. Depuis la France, une équipe a piloté l’aventure, composée du transporteur logisticien Stéphane Diné et de l’œnologue Amandine Fabre.

Outre de très nombreux reportages réalisés au fur et à mesure de la découverte de tous les pays potentiellement intéressants, l’aventure s’est aussi concrétisée par la collecte d’échantillons, appréciés sur place, bien sûr, mais également envoyés en France et dégustés par des professionnels du vin afin de créer une base de données permettant de bien cerner la planète vin au XXIème siècle. Une équipe relais a piloté aussi l’ensemble depuis la France, avec le transporteur logisticien Stéphane Diné et l’œnologue Amandine Fabre.

Plus de 500 domaines, plus de 5 100 vins et 380 000 km parcourus

« Le projet vient de se conclure en décembre dernier, après 4 années d’explorations, avec de très belles découvertes et des temps forts inoubliables », indique Jean-Baptiste Ancelot, premier globe-trotteur de l’histoire à visiter l’ensemble des pays du vin ! Seule ombre au tableau… des 90 pays initialement programmés, 2 destinations n’ont pu être parcourues : la Syrie et le Venezuela jugés « instables » actuellement par les propriétaires des domaines viticoles s’y trouvant.

Le site wine-explorers.net/fr retrace toute cette belle aventure, avec en particulier les carnets de voyage, passionnants et magnifiquement illustrés. La carte mondiale offre une vue synoptique de la planète vin, de la Namibie à la Norvège, du Chili au Japon. Chaque pays visité à son carnet où la passion et l’aventure n’y ont d’égal que le regard humain et la compétence d’expert du vin portés sur chaque domaine. Petit extrait du carnet consacré au Japon : « Au nord de Tokyo, dans la région d’Ashikaga, se trouve le domaine Coco Farm & Wynery, un exemple en matière d’oenotourisme et d’intégration de travailleurs handicapés. 5 hectares de vignes plantés en 1984 par Mr Noboru Kawata, le fondateur du domaine, sur des sols volcaniques datant du Jurassien. Au total ce sont plus de 150 travailleurs handicapés, répartis entre la vigne et les travaux de la ferme qui vivent ici en harmonie, chacun avançant à son propre rythme. Le domaine offre une vingtaine de vins différents à la dégustation et à la vente, dont un délicieux effervescent brut 100 % élaboré à base de Riesling Lion (un hybride entre le Riesling et le Koshu St Jacques). (…) Même le vin est choyé : le chai est bercé par du Mozart. Les ondes, paraît-il, ont des effets bénéfiques sur le vin ! »

Autre exemple, sur facebook-WineExplorer : « Considérée comme le berceau du vin, la région du Caucase ne cesse de nous surprendre. Parmi ces pays, l’Arménie a malheureusement longtemps été un outsider. Basé sur une histoire viticole millénaire, comprenant les plus anciennes amphores du monde découvertes à ce jour dans les caves d’Areni, datant de 4 000 ans av. — la génération actuelle de vignerons arméniens apporte un dynamisme sans bornes, tout en cultivant le caractère unique et la tradition de leurs vignobles » (traduit de l’anglais).

Quatre grands moments Wine Explorer, parmi bien d’autres

Parmi les plus beaux temps forts vécus par Jean-Baptiste Ancelot, en voici quatre, avec ses mots, qui reflètent à la fois l’amplitude des possibilités que la vigne offre dans le monde, et toutes les émotions que peuvent susciter les découvertes de terroirs, de vins et de gens uniques :

  • L’insoupçonné : défiant les lois de la viticulture classique, la Thaïlande est une vraie belle découverte, avec ses douze domaines. Comme GranMonte, où une vingtaine de cépages cohabitent sur des sols argilo-calcaires, produisant des vins délicieux, comme leur Crémant Extra Brut (100 % chenin blanc), que j’ai eu le plaisir de servir à mon mariage fin 2018.
  • Le coucher de soleil ultime : dans la vallée d’Ica au Pérou, depuis le sommet du vignoble de Santiago Queirolo, au pied des contreforts de la cordillère des Andes, une coupe de leur Extra Brut en main (chardonnay). Un moment magique et inoubliable. « Cette région est adaptée pour produire des vins exceptionnels », disait d’ailleurs le Professeur Max Rives.
  • L’exploit : en Hongrie, où la production des vins liquoreux de Tokaj — les fameux « Aszú “— se fait exclusivement à partir de raisins botrytisés, ramassés grain par grain ! Une prouesse unique au monde et un coup de cœur pour la cuvée Tokaji Aszuescencia 2003 du domaine Erzsébet. Louis XIV en parlait déjà comme ‘Roi des vins, vin des Rois’. Il n’avait pas tort.
  • L’île paradisiaque : s’il m’est un jour possible de cultiver le vignoble de mes rêves, il sera très probablement planté sur Korčula, en Croatie, avec les cépages blancs endémiques de l’île : le grk et le pošip. J’y coulerais des jours heureux, m’entourant des conseils des maîtres des lieux : Frano Bire et Luka Krajančić, deux vignerons chers à mon cœur.

Et maintenant ?

2019 marque la seconde étape du projet, celle de la restitution ! Nous attendons avec impatience la publication du premier livre en septembre, qui sera suivie d’une grande dégustation ; comme nous attendons aussi la préparation d’une série documentaire, et les conférences et dégustations prévues en divers lieu de France ! En tout cas… Maison & Jardin Actuels relève en particulier que telle aventure ne peut que nous inciter tous à parcourir physiquement (ou au moins virtuellement) les terroirs, à commencer par ceux de France, pour dépasser les visions trop normatives autour des vins, des hommes et des terroirs. Il y a tant à découvrir, sans jamais oublier que les petits producteurs de France et du monde détiennent des trésors trop méconnus !

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *