Extensions d’habitat, annexes et dépendances… construire plus écologique

Qu’il s’agisse d’agrandir une maison, d’en construire une petite en annexe, de réaliser un studio dans le jardin, ou de s’offrir une cuisine d’été, un atelier, un bureau ou un confortable spa abrité… nous avons la chance aujourd’hui de pouvoir le faire en conscience du développement durable, et en profitant d’atouts jusque-là absents ou onéreux. 

Un contexte propice à l’émergence d’ingénieuses solutions et créations

Incontestablement, le développement durable et l’écologie sont une formidable source de créativité et d’amélioration des processus et modèles existants pour de nombreux artisans, professionnels du bâtiment, architectes et designers. Depuis la mise en place des premières réglementations thermiques (RT) en 1974, et surtout de leurs exigences de plus en plus fortes à partir de 2005, ce sont de très profonds changements qui s’opèrent en matière de construction, comme jamais il n’y en a eu dans notre histoire à un rythme aussi effréné.  

L’urgence est réelle compte tenu de l’indifférence généralisée que nous avions pour les questions environnementales durant des siècles, et jusqu’à récemment vers la fin du siècle passé. S’agit-il de précipitation pour autant ? Malgré certaines difficultés à faire suivre décrets d’applications et moyens, soyons plutôt certains que c’est une formidable opportunité de s’ouvrir enfin de nouvelles portes, et de profiter de conditions de vie meilleures et plus économes en énergies et ressources. C’est en réelle concordance avec les aspirations nouvelles qui apparaissent au fur et à mesure que l’idée de développement durable s’inscrit dans nos convictions. Mieux encore, l’émergence de nouvelles manières de consommer (bien moins dispendieuses et ostentatoires) chez une partie de la population, amène à de nouvelles idées de construction, financièrement plus accessibles, esthétiquement dans l’esprit des tendances contemporaines, et écologiquement dans la volonté de recyclage.

Entre ce qui résulte des obligations réglementaires et ce qui s’inspire de ces dernières pour ouvrir de nouvelles voies, portons un regard sur ce grand bouleversement qui nous concerne tous. Pour cela, votre revue s’intéresse à deux pistes : la maison passive et le bâti container.

Face à un langage plutôt obscur, mieux vaut y voir clair !

Auparavant, il est sans doute nécessaire de préciser quelques points relativement à la réglementation thermique puisqu’il est impossible d’y échapper aujourd’hui, et puisque de celle-ci est né tout un langage qui déroute totalement le non initié. Les considérations environnementales sont intégrées depuis 1973 dans les processus de constructions et d’urbanisation, mais à l’origine il s’agissait surtout de se préparer aux problèmes d’indépendance énergétique face aux ressources et difficultés géopolitiques relative au pétrole. D’où la mise en place d’une première Réglementation Thermique, la RT1974, puis de celles qui ont suivi (RT1982, RT2000, RT 2005…). Chacune de ces RT a imposé de nouvelles règles de construction/rénovation de l’habitat visant en priorité à moins gaspiller l’énergie et à moins polluer, exigences compensées par des systèmes d’aides techniques et financières. Depuis le grenelle de l’environnement en 2007, tout s’est accéléré, en exigeant non seulement toujours plus d’efficacité énergétique de l’habitat (et des bâtis en général), mais aussi plus d’intégration de systèmes constructifs non polluants et « recyclables » : ainsi, très exigeante, la RT2012 fondée sur l’ancien label BBC (Bâtiment Basse Consommation de la RT2005) a mis en place la notion de maison passive actuellement en cours, soit des constructions qui ne consomme pas plus d’énergie qu’elle n’en produise (donc très économe !). Cette RT initie aussi le principe de bâtiment à énergie positive, ou BEPOS qui sera plus conséquemment mis en place avec la future réglementation : des constructions qui produisent plus d’énergie (chaleur, électricité) qu’elles n’en consomment. Ces nouveaux bâtiments passifs très performants (y compris en été) et fortement équipés en moyens de production énergétique (avec moins d’émissions de CO2) répondront à la RT 2020 qui devient pour l’occasion la Réglementation Environnementale 2020 (RE2020). Celle-ci devrait être mise en application au 1er janvier 2021 pour toute construction neuve, mais la plupart des constructeurs s’y adaptent déjà. 

Construire ou agrandir… c’est le domaine de l’habitat passif

Maison passive est fréquemment associée à écologique. C’est logique pris sous l’angle énergétique, puisqu’une maison passive respecte les normes thermiques très exigeantes et économise beaucoup d’énergie. La dépense chauffage est au moins deux fois moindres que pour un projet respectant la RT 2012, et dix fois moindres que dans une maison classique (nécessairement plus ancienne puisqu’aujourd’hui interdite de construction). 

Par contre rien n’oblige un concepteur à réaliser une maison passive en bois, en pierre ou en acier ; certains ne le font d’ailleurs pas, préférant des matériaux comme le béton, des composites, etc. Retenons aussi que le bâtiment passif n’est pas non plus régi par un aspect spécifique ou des formes particulières, et l’architecte peut tout à fait, et selon vos attentes, imaginer du passif dans des formes très classiques, très contemporaines ou très excentriques. Mais les tendances observées démontrent bien malgré tout que les demandes vont plus dans le sens de la nouveauté, et d’une occasion aussi de vivre différemment. 

Ainsi, la maison passive bois et l’extension d’habitat en structure bois sont de plus en plus prisée, reprenant plus ou moins les principes de la maison à ossature bois, et s’habillant souvent même… de bois. Dans l’esprit des nouvelles générations et des personnes plus âgées, mais à l’esprit ouvert, il semble logique d’associer maison passive bois, avec la notion de matériaux renouvelables, de biomasse, etc. C’est que le bois est chaleureux, bien sûr, mais il représente avec brio l’idée même de ressource renouvelable, et connaît à ce titre un véritable retour en force sur le devant de la scène. Parfois associé à l’acier ou à la pierre, car ce sont des matériaux extrêmement pérennes qui inscrivent un habitat dans des temps séculaires, comme en témoigne l’essentiel de notre patrimoine bâti français. Certes, à l’échelle humaine, pierre et acier ne sont pas des matériaux renouvelables, mais ils ne sont pas moins naturels que le bois et leur longévité est telle que leur aspect « écologique » est bien réel. 

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, l’habitat ancien devient de plus en plus compliqué à gérer et à valoriser comparé à l’habitat neuf ou à l’extension neuve. L’adaptation aux nouvelles réglementations est coûteuse, complexe, et compromet la valeur marchande du bien quand, dans le même temps, construire ou agrandir passif assurent la constitution d’un patrimoine d’avenir.

Voyage vers demain dans… un container

Si vous recherchez une construction solide à coût très avantageux, et une fabrication/installation rapide, les magnifiques réalisations à partir de container ont tout pour vous surprendre et vous séduire. Avec les containers, les possibilités sont immenses puisqu’ils s’empilent et s’agglomèrent à volonté, puisqu’ils sont autoportants, qu’ils se juxtaposent en large comme en long, se mettent en L, en U, droit, en déport, en surplomb… ou même en oblique ou à cheval sur deux autres, etc. Le résultat peut aussi être évolutif au gré de vos besoins. Désormais, ils se coupent également pour constituer de nouveaux aménagements autour de la maison ou dans le jardin, aux côtés de… la piscine container, développée par ailleurs dans un autre article. 

Au-delà de l’aspect original d’une construction à partir d’un container, il y a pour autant le respect sans concession des réglementations en cours, et en particulier de celles relatives à l’énergie (RT 2012 et bientôt RE 2020).

Un recyclage intelligent et écologique et bien d’autres atouts

Le container maritime (ou conteneur) est un fabuleux objet quasiment indestructible ; preuve en est, il est utilisé partout dans le monde avec les mêmes dimensions (en 20 ou 40 pieds), la même fabrication normalisée et très exigeante. Sa structure en acier Corten est l’une des plus solides et mieux traitées contre la rouille qui soient. En plus, elle est autoportante, raison pour laquelle chaque conteneur « valse » sans broncher dans les airs pour être chargé sur 8 niveaux (avec sa charge de 26,5 T) dans les immenses cargos : c’est que chacun peut supporter 10 fois son propre poids ! Résistant à la poussière, l’eau salée, les grands chocs thermiques, il est… parfaitement étanche. Ainsi, le principe de l’habitat container est doublement pertinent puisqu’il utilise intelligemment une structure parfaite et lui offre de manière écologique une seconde vie par un recyclage adapté.

Parfait pour réaliser de confortables studios, le container est également adapté à la réalisation de bureaux, d’ateliers d’artistes, de boutiques… Cerise sur le gâteau, et pas des moindres, ces réalisations bien dans l’esprit du développement durable vous permettent un gain financier notable par rapport à de la construction plus classique, 25 à 75 % moins cher. 

Une cuisine d’été, un spa, un abri pour la moto…

Vous recherchez un abri de jardin robuste et de bonne taille ? Vous avez besoin d’un espace pour votre tondeuse autoportée ou la moto, d’un lieu de stockage pour ranger votre mobilier de jardin l’hiver ? Vous souhaitez un atelier pour bricoler ? De plus en plus d’idées et d’usages sont développés par des constructeurs ingénieux. Les amoureux de style contemporain, industriel, atelier ou « urbain » peuvent ainsi coordonner des éléments complémentaires sur leur propriété pour constituer un cadre de vie bien dans notre époque. 

  • Bon à savoir : les constructions sont beaucoup plus rapides que dans le bâti traditionnel, et les modules équipements (piscine, spa, garage, cuisine d’été…) sont même prêts à l’emploi puisqu’il suffit de les poser et de les brancher aux réseaux le cas échéant. D’autre part, toutes les réalisations sont parfaitement personnalisables et avec des finitions et des aménagements intérieurs de votre choix. 

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *